Le contrat d’assurance prêt immobilier

Le contrat d’assurance prêt immobilier

8 septembre 2020 0 Par Sarah

Les prêts immobiliers étant des grands engagements, il est nécessaire de les assurer. Le remboursement est ainsi garanti. Il s’agit d’une garantie pour votre banque dans le cas ou serez dans l’incapacité de rembourser votre prêt. On peut citer le décès, l’invalidité, la maladie ou encore la perte d’emploi. À la survenance de l’un ces évènements, l’emprunteur sera assuré du paiement de sa créance.

Mettre fin à L’assurance prêt immobilier

Comme tout contrat digne de ce nom, l’assurance pret immobilier peut faire l’objet d’une résiliation. Des avancées législatives ont eu lieu dans ce domaine de manière à faciliter cette procédure. Il y a deux phases principales. L’emprunteur doit en premier lieu présenter à la banque créancière une nouvelle offre d’assurance. Cette nouvelle assurance doit absolument respecter le principe d’équivalence des garanties.  Sans le respect de cette formalité la banques aura le droit de refuser cette résiliation.  En deuxième lieu l’emprunteur doit respecter un délai de préavis de deux mois avant l’échéance du contrat. Néanmoins, cette résiliation peut être refusée par la banque, mais cette décision pour être valable doit être motivée. Ce refus peut être porté devant le tribunal de droit commun. Dans ce cas, il appartiendra au juge de statuer sur la validité de la décision.

Les conditions de la souscription à une assurance prêt immobilier

Etant donné que l’assureur prend un risque dans le cadre du contrat d’assurance de prêt immobilier, il est tout à t fait normal que ce dernier impose certaines exigences. A l’instar de toute opération contractuelle en relation avec le patrimoine d’une personne, l’âge minimum est de 18 ans. En général il n’y a pas de limite d’âge cependant certain établissement refuse d’assurer les personnes de plus de 65 ans.  Les personnes âgées font parfois partie de la liste des personnes non autorisées à recevoir cet avantage.  L’état de santé est un paramètre à prendre en compte. A cet effet, un questionnaire sur l’état de santé de la personne à assurer est obligatoire. Dès lors que ce risque est trop élevé, l’établissement peut décider de ne pas octroyer l’assurance. Sont également pris en compte les antécédents familiaux (cancer, diabète, obésité, maladie cardiovasculaire) et les traitements spécialisés dont fait l’objet l’intéressé. Les séjours dans certains pays sont aussi des conditions négatives. Le fait de séjourner dans les villes où le taux de criminalité est élevé est utilisé pour calculer le coût de l’assurance. Enfin, la pratique de disciplines sportives dangereuses est prise en compte. On peut citer comme exemple le parachutisme ou encore le wadeboard. La situation de l’emprunteur vis-à-vis de l’assureur dépend étroitement du mode de vie risqué ou non de l’assuré.

Comment choisir votre assurance

Afin d’éviter de payer trop cher une assurance emprunteur, il est primordial de faire un devis. Cela implique de faire la comparaison des différents types de contrats présents sur le marché. Les principaux écarts se présentent au niveau des garanties proposées par les assureurs. Chaque personne a une situation particulière et donc son contrat d’assurance doit répondre à ses particularités. Le recours à un expert dans ce domaine est aussi une piste intelligente. Cela vous permettra de mieux connaitre les diverses options qui s’offrent à vous. De plus, les offres bien pensées correspondront parfaitement à vos besoins en termes de temps et de services. Bref ce type de contrat étant lourd et pouvant impliquer des membres de votre famille au cas ou vous mourriez, la meilleure chose à faire est de consulter toutes les possibilités. Choisir un contrat adapté à votre profil est donc conseillé. Cela permet d’éviter la résiliation de l’assurance avant son terme. Les inconvénients d’une résiliation étant non seulement relatifs aux couts de ce dernier mais aussi aux procédures compliquées que cela implique.